Son fonctionnement

Suivant l’étude du projet soumis, la Fiducie agricole UPA-Fondaction se portera acquéreuse de terres à la demande de propriétaires fonciers souhaitant maintenir leur vocation agricole et d’agriculteurs désirant les louer à très long terme. Pour accepter un projet, les futurs locataires de la terre agricole devront être identifiés. Le loyer exigé aux locataires servira à rembourser les prêts contractés par la Fiducie auprès d’institutions financières.

Une nouvelle approche

La Fiducie agricole UPA-Fondaction ne vise pas à réaliser des profits tirés de la vente et de l’achat de terres, mais cherche uniquement à sécuriser au moindre coût l’accès à une terre agricole pour une ferme qui demeurera, idéalement, établie pour des générations. La location réduit ainsi les frais d’accès à une terre dont la valeur marchande n’est plus en lien avec la valeur productive des sites et compromet désormais la rentabilité d’activités agricoles.

Aucune mise de fond demandée

Aucune mise de fonds ne sera demandée aux futurs locataires, mais les projets sélectionnés doivent respecter la politique d’acquisition et de gestion des terres de la Fiducie et présenter une rentabilité présumée pour l’agricultrice ou l’agriculteur. Par exemple, la valeur marchande d’une terre pourrait déjà être trop élevée pour permettre son acquisition.

Accessible à toutes les productions agricoles

La Fiducie agricole UPA-Fondaction ne priorise aucune production végétale ou animale en particulier, mais favorise les entreprises familiales, la relève agricole et les meilleures pratiques agricoles.

Les sources de financement

Les fonds nécessaires pour procéder à ces acquisitions proviendront principalement d’emprunts financiers contractés par la Fiducie auprès d’institutions financières, mais d’autres mécanismes pourront être utilisés, tels des dons et des compensations financières.

Les baux de location, renouvelables, pourront varier entre cinq et vingt ans, selon le vœu des agricultrices et des agriculteurs.